Césarienne : risques ou sans danger? Avis du chirurgien Ruffin Loua

Pour accoucher, deux possibilités sont disponibles: Un accouchement par césarienne et celui par la voie basse. Docteur Ruffin Loua, chirurgien à la Clinique Espoir, l’une des grandes cliniques de la capitale, est militant de la procédure par césarienne. Il s’explique dans les lignes qui suivent.

Pour Dr Loua, la césarienne est une procédure à moins de complications. Pour soutenir sa thèse, ce  chirurgien se base sur des difficultés liées à l’accouchement par la voix basse. « Cette méthode est un processus dont on ne sait jamais l’aboutissement, dit-il. Ça peut se compliquer d’un moment à l’autre.» De son point de vue, avec la césarienne, les risques sont pratiquement très réduits tant pour le bébé que pour la mère. «Parce qu’il n’y a pas trop d’efforts à fournir des deux cotés».

– Question: Qu’entendez-vous par des efforts des deux côtés?

– Dr Loua: Dans l’accouchement par césarienne l’enfant est mieux protégé des dangers. Par exemple le risque de le voir coincé pendant sa sortie. Si l’enfant est gros et que le vagin de la mère est petit, ça entraîne des complications. Cette protection ne se limite pas que chez l’enfant. Chez la maman aussi, elle a un grand avantage pour la sécurité de sa vie. Elle sera épargnée d’une certaine fatigue due à la contraction des muscles ou autres. Donc pour des grossesses  précieuses ou à risque,  nous suggérons que la patiente fasse la césarienne.

– Question : Est-ce que plusieurs interventions ne risqueraient pas de mettre en danger la vie de la femme qui décide de faire l’accouchement par césarienne comme un choix définitif ?

Dr Loua: Absolument pas d’effets nuisibles. Avant on recommandait la césarienne, mais jusqu’à trois reprises. Mais à nos jours les choses ont changé. La science a évolué. Il n’y a pas de limite. Bon, dire qu’il n’y a pas de problème est extrême parce que d’abord même tomber enceinte est un danger en quelque sorte. Sauf que les dangers qu’on pensait liés à l’accouchement par césarienne ne sont plus vus comme avant. C’est juste une question de respecter le délai.

– Question: De quel délai s’agit-il?

Dr Loua: Il s’agit de l’intervalle qui doit exister entre les procédures de césarienne. Il s’étendra de six mois à une année. Alors avant de tomber dans une nouvelle grossesse, il faut attendre que le délai passe.

– Question: Qu’est-ce qui justifie ce délai ou cette distance entre des accouchements par césarienne sur une patiente?

Dr Loua: La raison est simple. Pendant cette période il y a une reconstitution parce qu’une brèche sera visible. Alors en cas de nouvelle grossesse,  elle rendra défectueuse cette cicatrisation. Pour être plus clair, si la cicatrisation n’est pas complète, c’est nuisible pour la femme tombée enceinte. Mais une fois ce délai respecté, qu’il n’y aura pas de difficultés dans l’accouchement par césarienne.

 

A la Clinique Espoir, nous sommes très bien équipés pour une prise en charge des femmes enceintes jusqu’aux accouchements sûrs. Voir notre article sur la gynécologie à la Clinique Espoir.

Nos numéros de téléphones pour contacter la clinique sont le +224655643050 et le +224623017458. Par email: contact@clinique2espoir.com 

Pour recevoir nos nouvelles et nos conseils par e-mail, inscrivez-vous sur //clinique2espoir.com/newsletter/